Interview with Eric Bettens

Interview with Eric Bettens

1st jury prize
of the 8th Photography Exhibition

RankArt : Pouvez-vous présenter l’artiste photographe que vous êtes en quelques mots?
Eric Bettens : Je suis d’abord compositeur de musique, mais passionné par la photographie depuis très longtemps. Mon métier de compositeur m’amène parfois à voyager, et à vivre des expériences hors du commun, notamment quand je suis parti en expédition polaire, une fois en Arctique l’autre fois en Antarctique. J’écrivais la musique des films tournés sur place, mais pendant la durée de ces missions, j’étais là aussi comme photographe, et j’ai eu l’occasion de côtoyer pas mal de photographes de renommée du National Geographic. Se trouver sur le terrain en leur présence est très formateur.

RankArt : Quel a été le parcours professionnel et artistique qui vous a forgé en tant qu’artiste auteur-photographe?
Eric Bettens : Je suis photographe autodidacte, ce qui me pousse à tester, essayer, et parfois choisir des voies un peu « hors des sentiers battus » et qui donnent des résultats inattendus.

RankArt : Qu’est ce qui, selon vous, vous a orienté vers la photographie plutôt qu’un autre mode d’expression ?
Eric Bettens : La photo, c’est une manière de fixer un instant qu’on ne pourrait pas raconter avec des mots. Qu’il s’agisse d’un paysage, d’un portrait, d’une photo abstraite, l’image suscite une émotion immédiatement.

RankArt : Comment définiriez-vous votre travail artistique ? Que dites-vous de vos œuvres photographiques à une personne qui ne les a jamais vues?
Eric Bettens : La photo c’est l’art de figer l’instant, et de faire ressentir cet instant à ceux qui ne l’ont pas vécu en direct. Dans mon travail photographique, j’essaie de faire vivre cet instant, ou du moins montrer une interprétation de celui-ci. Mais toujours, j’essaie que l’émotion s’y trouve.

RankArt : Qu’est ce qui, de façon générale influence votre démarche (peintre, cinéma, musique, auteur…) ?
Eric Bettens : Je suis compositeur de musique, c’est à dire que dans n’importe quel lieu ou situation, mon oreille est attirée et analyse les sons qui m’entourent. Souvent, j’essaie de placer dans mes images ce que le son m’a fait ressentir : le lieu est il paisible ou pas ? le temps y est il bref ou suspendu ? Qu’est ce que la situation du moment provoque chez moi ?…

RankArt : Quel est le point de départ d’une photo (un schéma, une image, le hasard, l’imagination seule, un peu de tout ça) ?
Eric Bettens : Souvent, c’est un peu à l’instinct, en laissant mon regard parcourir l’espace qui m’entoure et se focaliser sur un point qui pourrait devenir un sujet intéressant. J’essaie d’avoir un regard différent, de regarder les choses sous un autre angle. Ou bien de me fixer un sujet et de le rechercher. Souvent il y a des photos que je ne prends plus parce que j’ai déjà pris des clichés similaires dans d’autres lieux…

RankArt : Quels conseils donneriez-vous à un photographe débutant ?
Eric Bettens : Essayer de regarder ce qui nous entoure avec un oeil différent, sortir souvent avec son appareil, même si on pense que le lieu, l’occasion n’en vaut pas la peine. Et surtout, bien connaître son matériel !


RankArt : Avec quel auteur-photographe aimeriez-vous vous entretenir ? Et pourquoi ?
Eric Bettens : Celui avec qui on peut discuter autant de la démarche artistique que technique. Ces échanges sont très formateurs et nous font évoluer.

RankArt : Selon vous, à partir de quel moment un photographe, un musicien, un peintre… devient un artiste ?
Eric Bettens : Je crois qu’on devient artiste à partir du moment où on a une démarche, un but qu’on essaie d’atteindre et … qu’on n’atteint jamais, ce qui nous pousse à recommencer encore et encore. Un peu comme un ébéniste qui fabriquerait une chaise et qui toute sa vie, tenterait de l’améliorer pour qu’elle soit à peu près stable à la fin de sa vie…

RankArt : Quel est votre plus fort souvenir d’auteur-photographe ?
Eric Bettens : C’était en 2015, lors d’une expédition en Arctique, nous étions sur un bateau arrêté au milieu de la glace quand un ours polaire s’est approché encore et encore. A la fin, il n’était qu’à quelques mètres de nous et nous a fait un « show », se roulant dans la neige, sautant, tournant sur lui même… le tout dans une lumière rasante comme on peut en voir dans les contrées très au nord. Pendant les 30 ou 40 minutes, il nous a offert un magnifique spectacle, puis s’est éloigné sans se retourner

RankArt : Avez-vous des activités qui gravitent autours de votre casquette d’auteur- photographe ?
Eric Bettens : e suis compositeur. J’écris de la musique pour des films, pour des concerts « classiques » mais je réalise aussi de grands spectacles Sons et Lumières, Laser, Vidéo,… dans lesquelles la musique devient très visuelle.

RankArt : Artistiquement parlant, y a-t-il un rêve que vous n’avez pas encore réalisé ?
Eric Bettens : Enormément … mdr

RankArt : Avez-vous une actualité artistique ? Si oui, quelle est-elle ? Quels sont vos projets ?
Eric Bettens : Je suis à la recherche d’un éditeur pour faire un livre sur l’Arctique, l’Antarctique et l’Islande

RankArt : Pour se faire une idée de votre personnage de façon plus générale, j’aime bien soumettre à nos artistes interviewés les questions un peu naïves du thème de l’ile déserte…
-Sur une île déserte vous emportez…
*Quel film ? Top Gun
*Quel livre ? Un que je n’ai jamais lu
*Quelle musique ? Aucune, seulement le son des éléments sur place
*Quel objet ? Un couteau
*Laquelle de vos photographies? Celle de mes enfants

RankArt : Quel voyage aimeriez-vous encore faire ?
Eric Bettens : Là où il y a des grands espaces et très loin des zones touristiques. L’Australie, le Canada, retourner en Antarctique ou Arctique, … l’Islande encore et encore ;-)

RankArt : Quelles étaient vos ambitions d’enfant pour votre vie d’adulte ?
Eric Bettens : Devenir pilote de chasse

Merci Eric !
Retrouvez Eric Bettens sur son site Web.

Last modified: 08/01/2018