Interview with Florence Penet

Interview with Florence Penet

1st jury prize
of the 10th Abstract Exhibition

RankArt : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?
Florence Penet : De formation juridique, issue d’une famille où la peinture a toujours été présente (ma mère a fait les beaux arts et peint toujours) je me suis mise à la peinture tardivement.
C’est aujourd’hui devenu une passion.


RankArt : Quel a été le parcours professionnel et/ou artistique qui vous a forgé en tant qu’artiste ?
Florence Penet : Un parcours développé depuis une dizaine d’année entre expos en galeries et salons en province, à Paris et à Bruxelles.
J’ai eu l’opportunité d’avoir intégré des associations reconnues telles que Mondial Art Académia avec laquelle j’expose de temps en temps, notamment en mars prochain à Marseille.


RankArt : Pourquoi avoir choisi la peinture comme mode d’expression plutôt qu’un autre ? Quel a été le déclic ?
Florence Penet : J’ai une attirance assez forte pour toutes formes de création : musique, photo, sculpture, peinture.
J’aurais pu devenir photographe : capter une atmosphère, retranscrire une sensation, un ressenti, peut se traduire au travers de différents supports.

RankArt : Votre vie et ses étapes influencent-t-elles votre art et de quelle manière ?
Florence Penet : Oui, bien sûr, notamment par le biais des voyages que j’ai eu la chance d’effectuer, en particulier en Afrique ou au Moyen Orient.
Je me nourris de ces souvenirs intenses : paysages sauvages minéraux, couleurs enivrantes, parfums d’épices….
La terre, la mer, les roches : les éléments, à l’état pur, m’inspirent.
Le désert, aussi, me fascine par sa splendeur et sa quiétude.
Je suis de plus en plus sensible à la beauté du monde, à la nécessité de les protéger ; de manière très personnelle, j’essaie, en quelques sorte, d’en capter une infime partie et de la retranscrire sur la toile.

RankArt : Comment définiriez-vous votre travail artistique ? Que dites-vous de vos œuvres à quelqu’un qui n’a jamais vu une de vos œuvres ?
Florence Penet : Je définis mon travail artistique comme une peinture abstraite voire semi-abstraite exigeante sur sa composition, intuitive quant à sa réalisation, où la lumière jour un rôle important.
A quelqu’un qui ne connait pas ma peinture, je dirais que je réalise des toiles abstraites mais structurées, colorées, souvent rehaussées d’un halo de lumière.

RankArt : Qu’est ce qui, de façon générale influence votre peinture (peintre, cinéma, musique, auteur…)?
Florence Penet : Tout ce qui me nourrit intellectuellement : voyages, lectures, cinéma, expos….émotionnellement : musique, photo, et/ou humainement, peut être source d’évolution et de nouvelles orientations ou expérimentations.

RankArt : Quel est le point de départ d’un tableau, la genèse d’une œuvre (un schéma, une image, le hasard, l’imagination seule, un peu de tout ça…) ?
Florence Penet : Le point de départ d’un tableau est l’habillage de la toile, sa préparation, par l’utilisation de résines, notamment à base de poudre de marbre.
Ces résines vont permettre, après séchage, de créer aspérités et reliefs qui vont me guider dans sa construction, créer une sorte de structure sur laquelle je m’appuie pour réaliser l’œuvre.
Je n’ai pas d’idée préconçue du travail que je vais réaliser : je me laisse guider par mon imaginaire, les harmonies chromatiques et l’émotion qui s’en dégage : il se construit au gré des couches successives de peinture à l’huile, ou de glacis.
Si je projette de réaliser un travail moins abstrait, je fais appel à mes souvenirs de voyage, la gestuelle est plus affirmée, la réalisation plus séquencée et normée : mise en place du fond où se mêlent les dominantes chromatiques puis déclinaison en variantes soutenues pour les détails et les finitions, afin de conserver un ensemble cohérent.

RankArt : Avec quel peintre d’hier auriez-vous aimé vous entretenir ? Et pourquoi ?
Florence Penet : Peut-être Monet : j’aurais échangé sur ses effets de lumière saisissants.

RankArt : Et parmi vos contemporains ?
Florence Penet : Sans hésiter Zao Wou-Ki, l’un des maitres de l’abstraction lyrique.
J’aurais aimé lui confier à quel point son œuvre est à la fois subtile, troublante et apaisante.
Ou Nicolas de Staël, ou Picasso pour connaître le secret de ses beiges légèrement rosés ou de ses gris patinés, remarquables de finesse et de nuances.


RankArt : Selon vous, à partir de quel moment un peintre, un photographe, un musicien… devient un artiste?
Florence Penet : A partir du moment où son travail provoque l’émotion ou, au minimum, une interactivité entre le créateur et le spectateur.

RankArt : Quelle est l’exposition d’un autre artiste qui vous a le plus marqué ?
Florence Penet : La rétrospective récente de Zao Wou-Ki au Musée d’Art moderne : j’ai été surprise par la beauté de son œuvre.
J’ai eu devant les yeux un travail dont la maturité et le rendu correspondait à une synthèse de ce que je tente de retranscrire, c’est assez troublant comme sensation, d’autant que je l’ai découvert depuis peu.

RankArt : Quel est votre plus fort souvenir d’exposition personnelle et pourquoi ?
Florence Penet : Art shopping au Carrousel du Louvre : le fait d’y avoir exposé reste, pour moi, un moment important.

RankArt : Quelle est votre actualité artistique ? Quels sont vos projets artistiques ?
Florence Penet : J’exposerai en mars au SIAC de Marseille, un beau salon d’art.
Et je recherche une sélection d’autres beaux endroits d’exposition pour cette année.


RankArt : Pour se faire une idée de votre personnage de façon plus général, j’aime bien soumettre à nos artistes invités les questions un peu naïves du thème de l’ile déserte…
-Sur une île déserte vous emportez…
*Quel film ? Une série italienne Il Miracolo un peu noire, un vrai bijou, dans la réalisation et les choix musicaux, et aussi pour la beauté de l’Italie….
*Quel livre ? « Plonger » de Christophe Ono-dit-Biot ou « Siddhartha » d’Hermann Hesse pour ne pas m’éloigner de l’essentiel.
*Quelle musique ? Du jazz un peu lounge, du Rachmaninov et du Billie Eilish, pour varier les plaisirs.
*Quel objet ? Des feuilles et un crayon, pour peut-être débuter l’écriture d’un roman.
*Lequel de vos tableaux ? Blue Lagoon ou Tempête tropicale, très apaisants.


RankArt : Quel voyage aimeriez-vous encore faire ?
Florence Penet : Un voyage qui me permettrait de capter et de m’imprégner de l’atmosphère de déserts que je n’ai pas encore foulés…

Merci Florence !
Retrouvez Florence Penet sur son site Web et sa page Facebook.

Last modified: 01/30/2020